Impôts en colocation

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en juillet 2020

Sommaire

Vous êtes en colocation ou souhaitez en savoir plus sur les impôts en colocation ?

La colocation implique en effet certaines obligations pour les colocataires comme souscrire une assurance habitation, régler le loyer et les charges ou encore payer des impôts : la taxe d'habitation et la redevance audiovisuelle.

La taxe d'habitation est un impôt perçu au profit de la commune et du département.

Elle est destinée à financer en particulier la construction et l'entretien d'équipements publics d'enseignement, culturels et sportifs.

Impôts colocation : un montant variable

Le montant de la taxe d'habitation est variable selon les communes. Afin d'anticiper ce poste de dépense, il est conseillé aux colocataires de demander au propriétaire combien ont payé les précédents colocataires.

Le montant de la taxe d'habitation varie d'une commune à l'autre. Pour son calcul, l'Administration prend en compte la valeur locative brute du local qui correspond au loyer annuel que le propriétaire pourrait tirer de ce local loué dans des conditions normales et régulières.

Certains abattements sont ensuite appliqués :

  • pour charges de famille sur la résidence principale ;
  • pour personnes modestes sur décision de la commune ;
  • pour personnes handicapées.

La loi de finances n° 2017-1837 pour 2018 a également mis en place un dégrèvement de taxe d'habitation due sur la résidence principale. Sous réserve de respecter des conditions de revenus, en 2020, ce dégrèvement est :

  • de 100 % pour les foyers dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 27 706 € pour 1 part et 44 125 € pour 2 parts ;
  • dégressif pour ceux dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 28 732 € pour 1 part et 46 177 € pour 2 parts.

Cette réduction de taxe d'habitation concerne de nombreux étudiants qui ne touchent que très peu de revenus et qui font le choix, ou non, de la colocation.

Cette base d'imposition est enfin multipliée par les taux fixés par chaque collectivité locale.

Taxe d'habitation colocation : qui paie ?

Une seule taxe d'habitation est due par habitation. L'avis d'imposition sur lequel figure la taxe d'habitation est envoyé automatiquement par l'administration, en novembre.

Il est possible qu'un seul nom figure sur l'avis d'imposition, cependant, tous les colocataires habitant le logement au 1er janvier en sont redevables.

Il faut notamment savoir que l'ensemble des revenus des colocataires est pris en compte. Si ceux-ci n'ont pas ou peu de revenus, ils peuvent bénéficier d'un éventuel dégrèvement ou exonération.

Colocation : contribution à l'audiovisuel public

Cette taxe est l'ancienne redevance audiovisuelle. La contribution à l'audiovisuelle publique (ex-redevance audiovisuelle) sert à financer les chaînes de télévision et les radios publiques. Elle est envoyée en même temps que la taxe d'habitation.

Dans le cadre d'une colocation :

  • elle est exigible dès lors qu'un des colocataires possède un téléviseur ;
  • son montant ne varie pas selon le nombre de téléviseurs possédés ;
  • elle n'est exigible qu'une seule fois pour l'ensemble du logement.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Taxe d'habitation

Sommaire